VOLTA NY 2013
07 mar.— 10 mar. 2013
07
mar.—
10
mar.
2013

VOLTA NY: Galerie Antoine Ertaskiran présente Dominique Blain, « Mindscapes », du 7 au 10 mars 2013, kiosque 1.37

L’histoire politique et sociale constitue la base de l’œuvre de Dominique Blain. Son art, empreint d’une réflexion critique et novatrice, transmet un commentaire sur la société contemporaine.

« Mindscapes », son projet actuel, aborde la situation des droits de l’homme par le biais d’images soigneusement montées dont l’aspect, de prime abord inoffensif, se trouve défié par un contenu provocateur. Ainsi, on constate que le motif afghan traditionnel de « Rug » se compose de multiples modèles de mines antipersonnel. Puis, à l’issue de la manipulation numérique de l’image, « Rug » figure stratégiquement dans le Bureau ovale, en réaction de protestation face au refus du gouvernement américain de signer la Convention sur l’interdiction des mines antipersonnel. Dans la vidéo « Buddha from the Kabul Museum », le Bouddha de pierre contemple avec intensité les spectateurs, un regard vide que viennent remplacer les yeux interrogateurs de l’artiste. Dans une autre image, une femme portant la burqa se substitue au Bouddha de la vallée de Bâmiyân. L’opinion internationale a sévèrement condamné la destruction de ces Bouddhas, considérant cet acte comme aussi abominable, sinon pire que l’intolérance des talibans envers les femmes, toujours victimes de leur oppression.

En procédant à un détournement subtil de la réalité, Dominique Blain attire l’attention sur les éléments tragiques sous-­jacents à ses œuvres. Son vocabulaire visuel invite le spectateur à participer à ce processus de questionnement et à devenir un interlocuteur dans un dialogue non conflictuel sur la nature de la guerre, des droits de l’homme et de la liberté d’expression. L’artiste s’intéresse plus particulièrement à la perception du réel. Les sujets qu’elle aborde ont généralement un caractère universel et nous interpellent toujours dans notre rôle à la fois privilégié et unique de témoins.

Dominique Blain vit et travaille à Montréal, au Canada. Des expositions de ses œuvres ont été organisées dans toute l’Amérique du Nord, de même qu’en Europe et en Australie (Biennale de Sydney, 1992). Trois musées lui ont consacré des expositions rétrospectives majeures, à savoir le Musée d’art contemporain de Montréal en 2004, le Musée national des beaux-­arts du Québec en 1998 et, en 1997 et 1998, le Centre d’art contemporain Arnolfini de Bristol a organisé une exposition de son travail dans cinq établissements dans autant de villes du Royaume-­Uni : Belfast, Londres, Édimbourg, Newcastle et Cambridge. De nombreux musées ont diffusé ses oeuvres, dont le Musée des beaux-­arts de Montréal, le Los Angeles County Museum of Art, le Portland Museum of Art, la Kunstverein de Frankfort, le Stedelijk Museum d’Amsterdam et le Louisiana Museum de Copenhague. Au Québec, elle a participé à trois éditions des Cent jours d’art contemporain et a présenté ses œuvres à la Galerie de l’UQAM.

VOLTA NY, créée à l’initiative d’Amanda Coulson – actuelle directrice de la NAGB (National Gallery of the Bahamas) – en 2005 à Basel, s’expose une nouvelle fois à New York. Cette foire innovatrice dans le paysage des arts contemporains a pour postulat la promotion des artistes et de leurs œuvres. Conçue comme une plateforme participative de présentation d’artistes et de leurs projets, VOLTA NY compare son expérience comme une série d’intenses visites de studios d’artistes et privilégie la qualité à la quantité.